SEEPH 2020 : Opération Duoday

Cap Emploi 66 se mobilise pour l'opération Duoday dans le département des Pyrénées-Orientales !

Le principe DuoDay est simple : une entreprise, une collectivité ou une association accueille, à l’occasion d'une journée nationale, une personne en situation de handicap, en duo avec un professionnel volontaire. Au programme de cette journée : découverte du métier, participation active, immersion en entreprise. Cette journée représente une opportunité de rencontre pour changer de regard et, ensemble, dépasser nos préjugés.

Dans les Pyrénées Orientales, Cap emploi se mobilise avec les entreprises participantes à l’opération malgré la crise sanitaire avec ses partenaires de l’emploi, la Mission Locale et Pole emploi : 47 duos ont été réalisés.

Eric Peytavin, directeur de l’entreprise ACTI-PROTEC, adhérent au PESC, a accueilli Nathalie Hacquard sur un poste de secrétaire polyvalente pour cette journée.

Pour ce chef d’entreprise, cette opération s’inscrit dans son engagement pour l’accompagnement des personnes à la recherche d’un emploi, y compris les personnes en situation de handicap. L’immersion d’une journée dans son entreprise est un moyen de faire connaitre son activité et en échange, d’observer les compétences et les qualités professionnelles de la personne accueillie.

« Le handicap ne doit pas être un frein à l’intégration d’une personne et on peut tous être concerné ! » « C’est notre rôle d’acteur du tissu économique local de jouer le jeu pour ce type de manifestation ».

Le PESC s’est mobilisé pour promouvoir le DUODAY dans le cadre de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées.

Nathalie Hacquard, assistante commerciale, a saisi cette opportunité pour faire connaitre et valoriser son parcours professionnel qui s’est vu parfois interrompu par ses problèmes de santé.

« Permettre d’évaluer mes compétences et de cibler mes candidatures, être bien accueillie dans une entreprise où le facteur humain est important », tels sont les propos de Madame Hacquard.

Le taux d’emploi direct dans le secteur privé est de 3,5% seulement et il ne progresse que de 01,1% par an. Une personne handicapée a aujourd’hui trois fois moins de chances que la moyenne d’être en emploi et elle est deux fois plus exposée au chômage, avec, de surcroit, des périodes d’inactivités plus longues.

Les freins sont multiples, parmi eux, le manque de qualification des personnes et, du coup, des profils en décalage avec les besoins des entreprises. Un autre blocage majeur est psychologique, les représentations du handicap persistent (l’image du fauteuil roulant et de la canne blanche par ex.) dominent les perceptions collectives et cristallisent les craintes à l’embauche d’une personne handicapée.

Toutes les actions de sensibilisation, comme celle du Duoday, participent à informer sur le handicap au travail qu’il soit sensoriel, moteur, cognitif, psychique... et changer le regard des acteurs du monde économique.

Particulièrement pendant cette crise sanitaire, le travail à distance, non seulement porteur d’un risque d’isolement pour des personnes déjà fragilisées, pourrait susciter de nouvelles formes d’exclusion sociale si l’accompagnement n’est pas assez renforcé. D’où l’urgence d’investir dans tout ce qui peut le faciliter : l’aménagement des postes, le recours aux interfaces numériques, les changements organisationnels…

De gauche à droite : Philippe AMERICH (conseiller Cap Emploi 66), Rachel RAGOLTA (Resp développement PESC), Eric PEYTAVIN (Chef d’entreprise), Nathalie HACQUARD, Véronique QUEMENER (Directrice Cap Emploi 66).

Partager cet article


Les partenariats